L’économie circulaire est un modèle qui a pour objectif de réduire les impacts de la production, de l’exploitation et de la consommation sur l’environnement. Elle peut toucher plusieurs secteurs tels que l’écoconception, l’économie de la fonctionnalité, etc. En somme, elle doit être accompagnée par d’autres mesures préventives pour garantir son efficacité. Sa mise en place est prioritaire dans certains pays.

C’est quoi exactement l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est un système économique qui consiste à assurer l’efficacité de l’utilisation des différentes ressources dans le but de réduire son impact environnemental. Il s’agit ainsi de découpler la croissance du PIB et la consommation des ressources tout en assurant l’augmentation du bien-être et en réduisant ses impacts sur l’environnement. Vous devez savoir que l’économie circulaire englobe plusieurs secteurs : approvisionnement durable, écologie territoriale et industrielle, écoconception, économie de fonctionnalité, allongement de la durée d’usage, consommation responsable, recyclage, … C’est un concept mobilisateur qui peut permettre de repenser aux modes de consommation et de production. Pour plus de détails, visitez www.recyclingdesign.be. Elle change le paradigme de l’économie linéaire. Elle cible la gestion efficace et sobre des ressources. Il faut noter que le modèle de l’économie linéaire utilisé par les pays développés dans l’extraction, la consommation et la production n’est plus adapté à un futur raisonnable. De ce fait, il est important de passer à un modèle plus axé sur l’augmentation de l’intensité de l’utilisation des ressources ainsi que l’absence de gaspillage. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, visitez le lien suivant : recyclingdesign.be.

À quoi sert l’économie circulaire ?

Vous devez savoir que l’économie circulaire contient des objectifs structurants sur la prévention des déchets tels que le recyclage, la réduction de la mise en décharge, … Cela peut avoir des objectifs particuliers et des objectifs généraux. Ces derniers priorisent la prévention ainsi que la limitation de la production des différents déchets. Pour ce faire, il faut réduire les quantités des rebuts ménagers par habitant et les rebuts par unité produite des différentes activités économiques. De toute évidence, il faut envisager des moyens comme la coopération entre acteurs économiques tout en respectant le principe de proximité, la lutte contre l’obsolescence programmée des différents produits manufacturés à travers des informations transmises aux consommateurs. Si vous souhaitez vous informer davantage ? Visitez le site www.recyclingdesign.be. Concernant l’approvisionnement durable, il vise à réaliser une exploitation efficace des différentes ressources tout en réduisant les rebuts d’exploitations ainsi que l’impact dans l’exploitation des matières minérales et énergétiques, les exploitations forestières et agricoles. Cela peut recouvrir les éléments liés aux achats publics et privés. 

Comment fonctionne l’économie circulaire ?

L’économie circulaire repose sur quelques principes fondamentaux basés sur la santé, la préservation des ressources, l’environnement, … Cela a pour objectif de garantir le développement industriel et économique des territoires. Vous devez noter que ce nouveau modèle peut être un créateur d’emplois non délocalisables et durables. C’est aussi un générateur d’activité. Elle fait partie de l’économie verte. Ses enjeux sont à la fois économiques, sociaux et environnementaux. Dans certains pays, la transition vers le modèle de l’économie circulaire est un objectif prioritaire dans la transition écologique et énergétique. Cette politique se décline sur des grands axes comme la sortie du tout jetable, l’information des consommateurs, la lutte contre le gaspillage et le réemploi solidaire, la production optimale et l’action contre l’obsolescence programmée. De ce fait, elle est accompagnée par des mesures telles que l’harmonisation des couleurs des poubelles, le développement de l’affichage environnemental et la mise en place des logos uniques dans le but de faciliter la gestion de tri. De plus, les producteurs doivent s’engager pour une meilleure transparence, la création de nouvelle filière et des nouveaux objectifs. Pour plus d’informations, visitez le lien suivant : www.recyclingdesign.be