Il y a d’un côté ceux qui y croient et, de l’autre, les sceptiques. Pour ces derniers, la pierre précieuse ou fine est un agrément, rien de plus, un élément de bijouterie ou un objet ornemental. Pour les premiers, une pierre est bien plus, contient une force attendant d’être libérée, utilisée à des fins curatives sur ceux qui la portent, la touchent ou en ingèrent une certaine quantité. La lithothérapie est une médecine résolument non-conventionnelle, qui n’a pas fini d’évoluer. Elle soigne et accompagne par le biais des minéraux. Elle n’a pas l’ambition ni la vocation à remplacer un traitement médical, mais elle est suffisamment puissante pour vous aider face à des problèmes particuliers. Explications.

La Lithothérapie : définition

La lithothérapie est fondée sur l’idée que nos maladies sont occasionnées par des blocages d’énergie, de cristallisations sur les points où nous ressentons de la douleur physique, ou occasionnées par des oscillations irrégulières de notre énergie. Parce qu’ils posséderaient leurs propres énergies et leurs propres vibrations, les minéraux auraient la capacité de rééquilibrer ces oscillations et de lever ces blocages. Ils agiraient en stimulant des processus de guérison propres à notre organisme, en suivant des mécanismes existants de résonance, d’équilibrage d’oscillations, de soins par les couleurs voire de symbolisme de pierres. La lithothérapie est étroitement liée à la théorie des chakras (littéralement : roue, en sanskrit). Ces « roues » sont disséminées le long de votre colonne vertébrale. Les roues principales sont au nombre de sept, qu’on appelle les pranas. À chaque roue, sont traditionnellement associés : un rôle, une couleur, un son, un élément. Le praticien tiendra compte de ces points au moment de choisir la pierre et le soin adaptés. Effet placebo, superstition ? Bien entendu, la lithothérapie est une médecine non-conventionnelle qui laisse place au doute. D’ailleurs, l’autosuggestion constitue une de ses pierres angulaires : inutile de recourir à la lithothérapie si vous refusez de croire au pouvoir des pierres. Pour mieux la comprendre, rendez-vous sur ce site.

L’approche curative de la lithothérapie repose sur l’holisme : l’être est considéré et soigné dans sa totalité. L’action des minéraux agit sur votre système d’énergie et interagit de manière à transposer les effets aux plans physique, mental, émotionnel et spirituel. C’est ainsi que l’action d’une pierre peut vous soulager d’une migraine ou d’une indigestion, tout en vous aidant à lutter contre l’insomnie. La lithothérapie agit mieux lorsqu’elle ne se heurte pas aux barrières de défense énergétique érigées par les personnes récalcitrantes. Plus la personne est disposée à l’égard des soins et vertus des pierres, plus elle sera réceptive à leur action.

Pierres précieuses, semi-précieuses et pierres inorganiques

Tous les types de pierres ne sont bien entendu pas utilisables en lithothérapie. Les pierres qui sont utilisées sont semi-précieuses ou précieuses, et sont utilisées sous leur forme cristalline naturelle, polie ou brute. Les pierres peuvent être catégorisées en quatre groupes d’intérêt différent pour la lithothérapie :

– Pierres précieuses et pierres semi précieuses : pierres vendues sur le marché à des fins essentiellement ornementales, et qui se retrouvent sur vos colliers, bracelets.

– Pierres inorganiques : formées sur l’écorce terrestre, à l’instar du quartz et d’autres cristaux siliceux.

– Pierres animales : composées de minéraux et de sécrétions animales, à l’instar de la perle qui se forme à l’intérieur des mollusques marins bivalves.

– Pierres végétales : issues généralement de la fossilisation lente et millénaire de manières organiques, à l’instar de l’ambre.

Selon les principes de la lithothérapie, les minéraux ont chacun des capacités à capter l’énergie qui circule dans la Terre (et notamment dans le Noyau), afin de libérer cette énergie à des fins curatives au contact de notre corps. Parce que chaque minéral possède ses propriétés chimiques et sa vibration chromatique, chaque minéral possède sa force curative et sa fréquence d’action.

Les pierres de référence, c’est-à-dire les pierres les plus utilisées par la lithothérapie sont les suivantes : la tourmaline noire, la labradorite, l’obsidienne, le cristal de roche. D’autres existent bien sûr, mais nous ne pouvons pas toutes les citer dans cet article.

Les pierres de référence en lithothérapie

La tourmaline noire, encore appelée tourmaline « schorl », empêche les énergies négatives (nocives) d’agir sur vous. Elle permet, par un simple contact, de soulager de nombreux types de douleurs. Dans votre intérieur, la tourmaline agit en limitant la force des champs électromagnétiques issus des appareils électroménagers. Un bloc de tourmaline est posé à chaque coin de la pièce à protéger : de cette manière, vous épargnez à ses occupants l’effet nocif des ondes électromagnétiques. La tourmaline noire est également indiquée pour les habitations qui sont affectées par des nuisances géologiques (failles, point d’eau …). L’obsidienne, quant à elle, possède une force étonnante contre la magie noire et autres menaces maléfiques. À ce titre, son utilisation requiert une certaine expérience. L’obsidienne noire est une pierre protectrice et une pierre de vérité. Protectrice, car elle sert, comme nous l’avons dit, de rempart face aux énergies négatives et leurs effets. Pierre de vérité, car elle possède un effet cathartique et introspectif puissant. Les autres obsidiennes (mouchetée, larme d’Apache, arc-en-ciel et dorée) possèdent des forces similaires. La labradorite est très courante en contexte thérapeutique, car elle aide le praticien à ne pas subir le mal d’autrui. Par ses vertus de protection, elle absorbe le négatif environnant et le dissout. Le praticien est en mesure de mieux voir les auras, tout en étant protégé des états émotionnels de son patient. Elle aide à gérer les effets du stress en stimulant votre créativité, votre intellect et surtout en éliminant les pensées négatives. Cet effet fluidifiant est également efficace pour relancer la circulation pour les personnes souffrant de jambes lourdes et de fourmillements, ou de migraines.

Enfin, le cristal de roche est un purifiant hors pair de la lithothérapie. Il ouvre les chakras et libère leur puissance. C’est un puissant anti-blocage, que ce blocage soit physique ou mental. Il est idéal pour améliorer votre transit et votre circulation sanguine.

Les pierres et leurs vertus curatives

Parce qu’ils viennent des tréfonds de la Terre et qu’ils se parent de teintes qui nous rassurent, étonnent ou éblouissent, les minéraux exercent sur nous une fascination durable. En Egypte antique, par exemple, des propriétés curatives étaient déjà attribuées à la cornaline, au lapis-lazuli et aux cristaux de malachite. Les Incas quant à eux utilisaient surtout l’or et l’émeraude, les Chinois tiennent toujours le jade pour une pierre sacrée et porteuse de bonne fortune, tandis que la turquoise était révérée par les tribus amérindiennes. Selon le cas, les pierres étaient portées en amulettes, broyées et mélangées à de l’huile d’origine végétale avant d’être appliquées sur des zones douloureuses du corps, ou même broyées et ingérées avec des décoctions. Nous pourrions énumérer les propriétés des pierres à l’infini, mais l’essentiel réside dans ceci : cette médecine millénaire fait son retour, et ce ne sont pas les adeptes de la médecine ayurvédique et de la médecine chinoise, utilisant elles aussi les minéraux, qui contredisent cela. Chaque pierre possède ses vertus. En voici quelques exemples : 

– contre les affections cutanées courantes (acné, eczéma) : lapis-lazuli, macéré dans de l’huile d’amande douce ou de jojoba pour magnifier son action, puis appliqué tous les jours sur la zone de peau à soigner.

– contre les insomnies : quartz rose, posé tout simplement sous votre lit, améthyste ou lépidolite, posé sur votre table de chevet ou sous votre oreiller.

– contre un manque de confiance en soi : pierre de couleur rouge à l’instar du rubis ou de la cornaline, à tenir dans une main tout en méditant, ou à utiliser en massage de votre plexus solaire.

– contre les troubles digestifs : un cristal d’émeraude posé contre votre plexus, fonctionne également avec un cristal de citrine ou d’ambre.

– contre un mal de dos : un cristal de roche, une obsidienne appliquée sur la zone qui vous fait mal. Pensez également à l’aragonite et au quartz blanc.

– contre la fatigue nerveuse : hématite, ambre, cornaline, rubis à tenir dans votre main tout en méditant.

– contre des douleurs articulaires : lapis-lazuli ou turquoise, à macérer dans un flacon d’huile de jojoba ou d’amande douce, afin de la rendre « dynamique », l’huile étant ensuite appliquée quotidiennement sur l’articulation douloureuse.

Comment acheter des pierres précieuses et semi-précieuses ?

C’est une question récurrente. La première solution est évidemment de consulter un ouvrage de lithothérapie et de sélectionner deux ou trois pierres indiquées comme possédant des vertus contre votre problème (douleur, état émotionnel, …). Mais c’est une solution qui présente rapidement ses limites, surtout si vous commencez seulement à vous intéresser aux pierres et à leurs vertus curatives. La meilleure solution reste encore de vous rendre dans une boutique de cristaux la plus proche de chez vous. Des conseils vous seront prodigués si vous faites état de votre problème. C’est également l’occasion de vous approcher au plus près des pierres, de vous fier à votre intuition et de choisir spontanément une pierre qui vous attire. L’attrait d’une pierre n’est jamais un hasard : une pierre qui attire fait du bien, elle vous aidera à recentrer votre énergie. Ne négligez pas de vous rendre aux salons des minéraux, qui sont légion partout en France. Vous y trouverez des pierres sous toutes leurs formes : précieuses, semi-précieuses, polies, brutes, montées en collier ou en pendentif, bijoux en pierres

Une dernière alternative, qui peut s’avérer délicate pour les néophytes, est celle des boutiques en ligne. C’est une solution qui fait l’objet de controverse en raison des arnaques que représentent les pierres de synthèse et les pierres traitées. Les pierres de synthèse sont fabriquées essentiellement en Chine, suivant des processus industriels visant à reconstituer de manière accélérée les réactions moléculaires de cristallisation. Les pierres traitées, quant à elles, sont plus difficiles à cerner. Elles sont soit teintées (une pellicule de peinture est projetée sur la surface du cristal après plongement dans un bain ionique), soit bombardée (d’or ou de titane pour raviver artificiellement un bleu pâle), soit reconstituées (plusieurs petits cristaux sont agrégés pour constituer une pierre plus volumineuse).