Les régimes de retraite sont l’un des moteurs de l’épargne retraite. En France, celui qui est appliqué est le principe de la répartition. En d’autres termes, les personnes qui sont encore actives paient la retraite des personnes qui sont retraitées. Dans cette optique, il y a celles qui veulent épargner dès que leurs moyens le leur permettent. C’est à ce niveau qu’il faut savoir choisir un plan épargne retraite. Dans cet article, vous allez découvrir les points clés à prendre en compte avant de vous lancer dans un PER satisfaisant tous vos conditions.

Les critères à considérer avant de choisir un plan retraite

De nombreux établissements financiers tels que les banques, les compagnies d’assurance, les institutions de prévoyance et les mutuelles proposent des plans épargnes retraites variés répondant à tous les profils. Par exemple, en allant sur www.maif.fr, qui est une mutuelle d’assurance, il est possible d’avoir les détails d’un PER en découvrant les diverses formules proposées ou en appelant un conseiller.

En ce sens, il est important de faire le bon choix parmi les multiples propositions sur le marché. D’ailleurs, il est courant d’utiliser un comparateur afin d’avoir une estimation des cotisations ou des versements à effectuer mensuellement. En outre, c’est aussi un bon moyen d’avoir le classement des offres disponibles ou répondant à vos critères.

En vous rendant auprès d’un établissement qui propose le plan conforme à votre profil, vous pouvez tout de suite faire une simulation en fonction de vos années de service restantes. Cette procédure est indispensable pour avoir une réponse aux questions suivantes :

– À quelles fréquences allez-vous faire des versements ?

– À combien s’élève le montant de chacun d’eux ?

– Est-il possible de gérer votre compte en ligne ?

– Quel est le montant du capital perçu et/ou la rente viagère une fois le plan dénoué ?

– Quel est le montant du capital garanti ?

– Quel est le montant de l’impôt déduit qui est appliqué aux versements ?

– Gestion libre ou gestion pilotée ?

– Quelles sont les options d’arbitrages programmés en cas de gestion libre ?

– Quelles sont les modalités de sortie du plan et à combien s’élève le capital et/ou la rente viagère dans ce cas ?

– Y-a-t-il des options de rente ? (rente avec annuités garanties, rente progressive, rente de réversion…)

– Quelles sont les garanties qui sont proposées en supplément de celles déjà existantes ?

Les critères principaux d’investissement dans un plan épargne retraite

Ce qui différencie essentiellement un PER d’un autre, ce sont les actifs dans lesquels vos versements sont investis. En ce sens, vous devez vous poser cette question : où placez-vous l’argent que vous épargnez ?

Cela rendra un plan de retraite adapté à tous les profils, de celui du conservateur (généralement des personnes proches de l’âge de la retraite) à celui qui est déterminé (jeunes épargnants ayant un long horizon vers la retraite), en passant par celui qui est modéré (personnes à mi-chemin entre le début de la vie active et la retraite).

– Si vous avez moins de 45 ans : Vous pouvez vous permettre des investissements qui, avec un peu plus de risque, optent pour un rendement plus élevé pour profiter de votre épargne. Vous disposez d’une marge de manœuvre pour qu’un recul de vos investissements ne conditionne pas votre futur capital. Les plans de retraite à revenu variable sont pratiques pour ce type de profil.

– Si vous avez entre 45 et 55 ans : Votre horizon jusqu’à la retraite est moins long. Cependant, vous ne devez pas vous résigner à ne pas chercher à maximiser la rentabilité de votre épargne sans encourir des risques inutiles. Vous êtes dans un profil intermédiaire où vous avez besoin d’une tranquillité d’esprit et d’un risque maîtrisé pour booster votre épargne. Un investissement mixte dans des plans de retraite vous convient. Vous pouvez le faire de deux manières : opter pour une épargne retraite mixte à revenu fixe ou pour un plan de retraite mixte à revenu variable.

– Si vous avez plus de 55 ans : Vous êtes proche de la retraite. Vous n’avez aucune marge pour résoudre les imprévus et votre priorité doit être la préservation du capital qui vous a coûté tant d’efforts à rassembler. Vous devriez opter pour des plans de retraite à revenu fixe.