Les statines : au top !

Publié le : 30 août 20213 mins de lecture

BRUXELLES L’Inami vient de dévoiler le Top 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l’assurance soins de santé en 2006. Ces 25 médicaments représentent 36 % des dépenses nettes totales (c’est-à-dire les dépenses de l’assurance obligatoire) et 28 % du volume de traitement. Il existe, outre ces 25 médicaments, 746 autres principes actifs remboursés dans le secteur ambulatoire.
Trois principes actifs apparaissent dans le Top 25 pour la première fois en 2006. Le premier est la rosuvastatine. C’est la plus récente des statines. Elle représente 11 % des traitements sous statine. Comme l’atorvastatine, la rosuvastatine n’a pas encore de génériques. Ces deux statines ont les coûts moyens par comprimé les plus élevés tandis que la simvastatine (4e place) – qui reste la statine la plus souvent utilisée -, a le coût par comprimé le plus bas (impact des génériques et du remboursement de référence).
La deuxième place est occupée par l’adalimunab. Ce médicament est indiqué pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérément à sévèrement active de l’adulte lorsque la réponse aux traitements de fond, y compris le méthotrexate, est inadéquate. C’est le deuxième agent immunosuppresseur du Top 25, après l’étanercept qui possède comme indications : la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique, la spondylarthrite ankylosante et le psoriasis en plaques.
Le troisième est le bromure de tiotropium. C’est un bronchodilatateur indiqué comme traitement d’entretien dans les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO). Les nombreuses mesures budgétaires dans le secteur ces dernières années se font fortement sentir au sein du Top 25. Parfois, la hausse du volume peut compenser cette diminution mais pour la moitié des molécules cela n’a pas été le cas et les dépenses totales en 2006 étaient plus basses qu’en 2005. C’est le cas pour les 5 premières molécules. Les baisses les plus importantes sont enregistrées chez l’oméprazole (9,7 millions d’€), la simvastatine (6,8 millions d’€) et l’atorvastatine (5,3 millions d’€).
Certaines molécules peuvent concerner des traitements de courte durée très répandus parmi la population comme par exemple : l’antibiotique amoxicilline qui a été délivré à 1,3 million de patients en 2006.

Plan du site