Laurence Parisot entendue par la justice

Publié le : 31 août 20212 mins de lecture

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a annoncé mercredi qu’elle allait déposer plainte en justice, se disant «victime» d’une «violation du secret de l’enquête» et de «rumeurs fallacieuses», dans le cadre d’un conflit commercial impliquant une société dont elle avait hérité.«J’ai récemment été entendue en tant que simple témoin à Dijon dans le cadre d’une enquête préliminaire: cela, à la suite d’un conflit commercial concernant une société héritée de mon père et à la suite d’un jugement du tribunal de commerce qui m’a été totalement favorable», écrit Parisot dans un communiqué. La présidente du Medef «s’indigne» du fait que «la presse en soit informée». «Choquée par cette violation du secret de l’enquête et les rumeurs fallacieuses dont je suis la victime, je dépose plainte sans délai auprès du Parquet», poursuit-elle.
Interrogé par l’AFP, un porte-parole du Medef a seulement indiqué que la plainte «a priori contre X», pourrait être déposée «dès mercredi soir ou jeudi matin».
La présidente du Medef avait cédé en mars 2006 son entreprise de portes de placards Optimum au fonds d’investissement luxembourgeois GMS. Laurence Parisot avait hérité, avec d’autres membres de sa famille, de cette société installée dans la région d’Agen à la mort de son père, en 2002. Elle en était le PDG depuis cette date.

Plan du site