La Guinée équatoriale ferme sa frontière avec le Cameroun

Publié le : 30 août 20213 mins de lecture

Une nouvelle fois, la Guinée équatoriale est fâchée avec le Cameroun. Depuis le 31 décembre 2006, le pays d’Obiang Nguema Mbazogo a unilatéralement fermé, à Kye Ossi, sa frontière terrestre avec le Cameroun. Pour conforter cette décision, la Guinée équatoriale a procédé au renforcement de ses forces de sécurité à Kye Ossi. Des policiers équato-guinéens veillent au grain, empêchant aux commerçants camerounais d’acheminer leurs marchandises vers leur pays.
A l’origine de cette grave décision, l’agression d’une religieuse en Guinée équatoriale. Des marchandises de commerçants camerounais sont pour l’instant parquées à Kye Ossi. Des produits vivriers pourrissent par terre. Depuis trois semaines, les marchés de Guinée équatoriale sont difficilement approvisionnés en produits agricoles venus du Cameroun. Des officiels équato-guinéens, attirés par l’appât du gain, tentent d’acheter en fraude les produits camerounais pour aller les revendre dans leur pays. Anticipant des pertes sèches, plusieurs commerçants camerounais se refusent de vendre, comme en protestation à cette mesure pour le moins grave.
Pour l’instant, la fermeture de la frontière se limite à Kye Ossi. Des points de ravitaillement demeurent opérationnels à Douala et à Campo. La rupture n’est pas encore totale entre les deux pays. Une bonne partie de la production vivrière du Cameroun contribue à nourrir les populations de Guinée équatoriale. En retour, le Cameroun se trouve privé de l’achat bon marché du poisson équato-guinéen, du fait de cette fermeture inopinée de la frontière de Kye Ossi. La Guinée équatoriale ne s’est pas limitée à la fermeture de la frontière terrestre. Des Camerounais seraient également expulsés du pays d’Obiang Nguema. On parle de plusieurs contingents de 25 Camerounais rapatriés en moyenne chaque jour de force vers leur pays.
Cette hostilité de la Guinée équatoriale envers le Cameroun n’est pas nouvelle. Il y a une semaine, des clandestins camerounais en partance pour l’Espagne, ont été découverts à bord d’un navire, au large des côtes de la Guinée équatoriale. Ils ont tout simplement été balancés à la mer, sans autre forme de procès. En mars 2004, une centaine de Camerounais expulsés de la Guinée équatoriale, s’étaient retrouvés à Kyé-Ossi, dans l’arrondissement d’Olamzé au Sud Cameroun. Les expulsés étaient parvenus à Kyé-Ossi à bord d’un camion militaire de l’armée équato-guinéenne, laissant derrière eux tous leurs biens. Cette nouvelle décision équato-guinéenne de fermer la frontière de Kye Ossi intervient au moment où s’achève, au siège de la Beac à Douala, une rencontre sous-régionale en vue d’accélérer l’intégration en zone Cemac.

Plan du site