Condamné pour avoir laissé mourir son cheptel

Publié le : 30 août 20211 mins de lecture

ARLON Un éleveur de la région arlonaise qui avait laissé mourir une grande partie de son cheptel a été condamné lundi par le tribunal correctionnel d’Arlon à 4.125 euros d’amende.
Le tribunal a aussi interdit au prévenu d’élever des bovins et des ovins pendant trois ans. L’interdiction est toutefois assortie d’un sursis à la condition que l’éleveur soumette son exploitation à un contrôle sanitaire.L’exploitant agricole avait laissé mourir près de 40 vaches, soit 70% de son cheptel, de faim, de soif et par faute de soins, dans des conditions atroces d’hygiène. Et ce, malgré les nombreux avertissements des vétérinaires exprimés entre 2000 et 2006.
Le prévenu, qui s’occupait seul de l’exploitation familiale, avait reconnu une partie des faits, notamment le manque d’hygiène. Mais il affirme que les animaux sont morts empoisonnés après avoir mangé accidentellement de l’if.
Il vit aujourd’hui de la culture et de la vente des oeufs issus de son élevage de poules qu’il pourra conserver.

Plan du site