Un Américain de 35 ans vient d’être arrêté pour avoir volé les renseignements personnels de plusieurs internautes grâce au logiciel Peer-to-Peer (P2P) LimeWire.
Gregory Kopiloff se servait du logiciel pour accéder aux documents financiers d’internautes imprudents. Avec ces renseignements confidentiels en poche, le résidant de Seattle aurait acheté pour 70 000 $ US de biens de consommation, qu’il a ensuite revendu à d’autres personnes.

Selon les informations de la police, il semble que les victimes de Kopiloff aient involontairement configuré LimeWire pour que tous leurs fichiers soient accessibles aux autres utilisateurs du logiciel P2P. En fouillant un peu, Kopiloff a ainsi pu dénicher les relevés de carte de crédit, les relevés bancaires et les déclarations d’impôts de ses victimes et les télécharger.

Si Kopiloff est reconnu coupable de fraudes et d’avoir accédé à un ordinateur sans l’autorisation de son propriétaire, il pourrait être passible d’une peine d’emprisonnement maximale de 20 ans, en plus de devoir payer une amende de 250 000 $ US. S’il est reconnu coupable de vol d’identité grave, une peine d’emprisonnement de deux ans pourrait être ajoutée à l’autre peine.

«Les autorités policières ont remarqué récemment que les criminels utilisent de plus en plus les logiciels P2P pour voler des renseignements personnels à leurs victimes», a déclaré le procureur général de l’État de Washington, Jeffrey Sullivan, dans un communiqué de presse.