BRUXELLES Le gagnant belge, qui a remporté vendredi 9 février la cagnotte de 100 millions d’euros de l’Euro Millions, ne s’était toujours pas manifesté vendredi à la Loterie nationale, a-t-on appris auprès de cette dernière. Le service des grands gagnants a déjà reçu en une semaine une centaine d’appels de personnes qui disent qu’elles pourraient être « le grand gagnant ».« Je ne pense pas qu’il s’agit de mauvaise foi. Ce sont plutôt des gens qui ont perdu leur ticket et qui se disent qu’ils pourraient être le grand gagnant », souligne Ann Lammens, responsable de la cellule d’accompagnement des grands gagnants à la Loterie nationale. Ces personnes sont invitées à dire où elles ont validé leur ticket et elles seront recontactées si nécessaire, précise-t-elle.

« Je ne connais moi-même pas l’endroit où a été émis le ticket gagnant », dit Mme Lammens.

Vincent Hotyat, directeur stratégie et développement, souligne de son côté que ces personnes, si elles sont de mauvaise foi, sont rapidement démasquées par quelques questions-pièges.
Tous les gros lots, générés par l’Euro Millions ou par le Lotto, ont toujours été réclamés par le gagnant en Belgique. « Mais il arrive, quelque fois par an, qu’il soit nécessaire d’attendre quelques semaines le gagnant du Lotto », souligne Mme Lammens. C’est particulièrement le cas pendant les périodes de vacances scolaires.
Si le gagnant ne se présente pas, dans les 20 semaines qui suivent la divulgation des résultats, auprès de la Loterie nationale belge, le gain reviendra à cette dernière. La Loterie nationale est cependant tenue de subsidier la coopération au développement et des projets culturels, sociaux, sportifs, de recherche scientifique, et de lutte contre la pauvreté.
Le gain de 100 millions est le deuxième plus gros gain de l’histoire de l’Euro Millions, depuis sa création le 13 février 2004, derrière celui de 115.436.126 d’euros, remporté le 29 juillet 2005 par une joueuse irlandaise, Dolores McNamara.
Pour la Belgique, les plus gros gagnants étaient jusqu’à présent un couple de Bruxellois (75,7 millions le 31 mars 2006) et un couple de Gantois (34,2 millions en juillet 2006).