Pour l’instant, un vent modéré souffle sur le pays. Mais il va grossir au fil des heures pour se transformer en tempête. C’est entre 15 heures et minuit que les rafales devraient être les plus violentes.

L’IRM évoque des vitesses de vent de 70 à 110 km/h, mais avec des pics jusqu’à 120 et pas seulement à la Côte, aussi dans les Ardennes. Compagne de ce vent, la pluie. Une pluie qui devrait tomber en abondance avec les dangers que cela comporte pour les automobilistes.

A titre préventif, les villes d’Anvers et de Bruxelles et d’autres villes ont décidé de fermer leurs parcs, du moins ceux qui peuvent l’être. A peine un cinquième des parcs bruxellois peuvent être fermé. Ce sont alors des panneaux d’information qui remplacent les grilles.

En une semaine, cela fera donc la deuxième tempête qui sévira sur le nord de l’Europe. Ailleurs aussi les autorités se préparent. Notamment aux Pays-Bas, dans le nord de la France et en Allemagne, où la tempête a reçu un nom. Elle s’appelle Kyrill, mais peu d’habitants sont prêts à lui souhaiter une longue vie.