JOHANNESBOURG (Reuters) – Un avion de ligne de la compagnie aérienne angolaise TAAG s’est écrasé à l’atterrissage dans le nord de l’Angola, faisant au moins six morts et plusieurs blessés parmi ses 78 passagers, rapporte l’agence de presse officielle angolaise.

Selon l’agence de presse portugaise Lusa, le Boeing 737 avait décollé de Luanda, la capitale, et tentait d’atterrir à Mbanza Congo, dans la province de Zaïre, quand il s’est écrasé.

L’agence précise que le pilote a perdu le contrôle de l’appareil, qui a alors percuté et détruit un immeuble. De nombreux passagers blessés sont en cours d’hospitalisation, apprend-on de même source.

Parmi les tués, on compte un administrateur municipal de la ville de Mbanza Congo, ainsi qu’un prêtre catholique venu d’Italie, précise Lusa.

Les causes de la catastrophe font l’objet d’une enquête.

Cet accident survient quelques heures après l’annonce par la Commission européenne de l’ajout de Taag à la « liste noire » des compagnies aérienne qu’elle juge peu sûres, et par conséquent interdites de vol dans l’espace aérien européen.