Un Moscovite demande près de deux millions de dollars de préjudice moral après avoir découvert dans une bouteille de bière l’emballage déchiré d’un préservatif et « un fragment de matière plastique », a indiqué son avocate.

« Mon client Pavel Pavlov, rédacteur en chef d’une édition militaire russe, a découvert dans une bouteille de bière Baltika-3 un emballage de préservatif et un fragment de matière plastique ressemblant à un préservatif usé », a raconté l’avocate Stalina Gourevitch mercredi à l’AFP.

Depuis août 2006, date de l’incident, « l’expertise a constaté que la bouteille n’avait pas été ouverte après sa sortie de la brasserie Baltika-SP (Saint-Pétersbourg) et qu’elle contenait bien un emballage déchiré de préservatif ainsi qu’un fragment de matière plastique d’origine inconnue », a indiqué Mme Gourevitch.

M. Pavlov, la soixantaine, souffre depuis de troubles psychiques, refusant d’acheter toutes les boissons en bouteille, a-t-elle ajouté.

Fin août, il a décidé de déposer une plainte au tribunal Perovski de Moscou réclamant 50 millions de roubles (près de 2 millions de dollars) de préjudice moral, selon son avocate.

Le vice-directeur des Brasseries Baltika, Alexeï Kedrine, a confirmé « avoir reçu deux lettres où le défenseur d’un certain M. Pavlov affirmait que son client avait découvert un préservatif dans une de nos bouteilles et réclamait un dédommagement pour préjudice moral ». « Nous excluons a priori qu’un tel cas ait pu se produire car le niveau des équipements techniques des usines russes est même supérieur à celui des usines européennes », a-t-il affirmé.

Après des décennies de « déficit soviétique » (pénurie de produits dans les magasins soviétiques), les Russes ont appris à défendre leurs droits de consommateurs face à la vague de produits qui a envahi la nouvelle Russie. Mais « les tribunaux sont encore très timides face aux compagnies », a estimé Mme Gourevitch citant le cas d’une société condamnée en 2005 à payer 40 dollars de préjudice moral à trois Russes qui avaient découvert un raton desséché dans un paquet de croûtons.