Au terme de deux années de test, la chaîne allemande de supermarchés Edeka a décidé d’équiper 70 de ses magasins d’un système de paiement par empreinte digitale.
Pour recourir à ce système, il suffit de laisser au préalable ses empreintes digitales ainsi que l’empreinte… de sa carte de crédit. A terme, 200 autres magasins du groupe seront dotés de ce système. Le fournisseur de la solution, IT-Werke, qui l’a déjà installée dans 150 magasins outre-Rhin, précise que « nous pensions que seuls les jeunes clients au fait de ces technologies s’y intéresseraient. Or près de 2/3 des utilisateurs ont 40 ans et plus. » Si l’investissement est de 2.000 EUR par caisse, les commerçants disent pouvoir s’y retrouver. Quant à l’aspect sécurité, il est balayé d’un revers de manche: tenter de payer avec un pouce en silicone serait « plus dificile que de forcer en plein jour un distributeur de billets avec un camion. » Les assocations de défense des consommateurs mettent elles… le doigt sur les dangers du système.