Les autorités de Pékin veulent interdire aux chauffeurs de taxis d’avoir la tête rasée en vue des jeux Olympiques en 2008, a annoncé jeudi le quotidien pékinois The First.

Deux mois après que les services des transports de la ville ont interdit aux femmes qui conduisent des taxis d’arborer des coupes de cheveux « trop extravagantes », les taxis de la capitale chinoise sont de nouveau sur la sellette avec une nouvelles restriction portant cette fois sur les têtes rasées ainsi que les barbes, également proscrites.

Ces mesures ont pour but de « donner une bonne impression » aux clients, indique le quotidien et prendront effet à la mi-juillet. La ville de Pékin compte près de 70.000 taxis.

A un an des JO, le gouvernement chinois a lancé une campagne visant à ancrer le « civisme » dans le comportement de la population.