Le nouveau centre géographique de la zone euro, qui compte depuis le 1er janvier 13 pays membres avec la Slovénie, reste dans le Parc naturel régional du Morvan et dans le département de la Nièvre, passant de Montreuillon à Mhère, a indiqué vendredi l’Institut géographique national.

Ce point symbolique, calculé par un géodésien passionné, Jean-Georges Affholder, se situe précisément à 1 kilomètre à l’est du hameau de Jeaux, dans le Bois du Banquet, sur le territoire de Mhère.

« Je pensais que le centre de l’Euroland se déporterait plus loin », a déclaré Henri Taché, le maire surpris mais guilleret de cette commune de 290 habitants, distante de seulement huit kilomètres de Montreuillon. « Avoir ce centre ne peut pas nous faire de mal. Nous voulions justement relancer un espace multi-services, car nous avons perdu tous nos commerces », a souligné cet agriculteur à la retraite.

Serge Millot, le maire de Montreuillon, qui est un ami de M. Taché, s’est réjoui pour la commune voisine, tout en ajoutant: « la zone euro va sans arrêt évoluer dans les prochaines années avec de nouveaux pays adoptant la monnaie unique. Ca ne vaut pas le coup de changer! »

Quelques milliers de personnes – des cars d’Allemands, de Belges ou de Néerlandais, des voitures pour des rallyes ou des jeux de piste notamment – y faisaient halte depuis le calcul fin 2001 par l’IGN du centre de la zone économique.

Une « place de l’euro » avait été inaugurée en 2002 à Montreuillon, qui avait reçu des subventions de l’Europe, de la région Bourgogne et du conseil général de la Nièvre.

Mhère, proche du Lac de Pannecière, compte promouvoir sa petite chapelle située à 550 mètres d’altitude, « Notre-Dame du Morvan », qui offre un point de vue sur la région.