La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a estimé hier à Madrid que l’incident de mercredi soir à la frontière libano-israélienne était « terminé ». Elle l’a attribué à une « provocation » du Hezbollah.
« C’est terminé, c’est réglé », a-t-elle déclaré, en précisant que l’affaire, à l’origine d’un échange de tirs entre soldats israéliens et libanais, avait été réglée en coordination avec la Finul. Au cours d’une conférence de presse, elle a indiqué qu’Israël avait organisé, en liaison avec la Finul, l’enlèvement de mines « mises sur le chemin des Israéliens », mais que « malheureusement nos soldats avaient été attaqués et avaient riposté ».

« Nos soldats sont partis et nous allons poursuivre la coordination avec l’ONU et prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter ce genre d’incident », a poursuivi la chef de la diplomatie israélienne, qui a déclaré que cet incident a eu lieu parce que le Hezbollah, qu’Israël accuse d’avoir posé les mines, « poursuit ses provocations et continue à essayer de mettre le feu à la région ». Il convient de signaler que le Hezbollah a démenti ces allégations.
Pour sa part, la Finul a estimé que la situation a été « relativement calme » hier à la frontière entre le Liban et Israël. « Selon les informations recueillies par la Finul, la situation dans la région de Maroun el-Rass a été relativement calme », a indiqué le porte-parole de la force de l’ONU, Milos Strugar, dans un communiqué, précisant que des Casques bleus avaient été déployés « en nombre significatif » dans ce secteur du sud-est du Liban. Des soldats de l’ONU, « en coordination avec l’armée libanaise », ont également « mis en place un signe marquant de manière visible » la ligne bleue, frontière entre Israël et le Liban, a-t-il ajouté.

Milos Strugar a ajouté que le commandant de la Finul, le général italien Claudio Graziano, en contact depuis mercredi soir avec les deux parties, « a convoqué une réunion tripartite avec de hauts responsables des armées libanaise et israélienne en début de semaine prochaine ».