Les alliances de « Soph » et « Dim », volées par un postier indélicat, attendent les futurs mariés à la gendarmerie d’Erstein (Bas-Rhin), a-t-on appris samedi auprès des gendarmes.

Ces anneaux, gravés de la mention « De Soph à Dim, 13 octobre » et réciproquement, ont été découverts, avec divers bijoux et téléphones portables, au domicile d’un intérimaire du centre Coliposte d’Erstein.

Chargé de mettre les colis dans les camions, il est soupçonné d’avoir profité de son travail pour éventrer une centaine de colis et dérober leur contenu depuis début août.

La gendarmerie a déjà reçu plusieurs appels de personnes qui attendaient en vain des colis depuis plusieurs semaines, mais elle n’a pas encore identifié les amoureux qui doivent se marier dans six semaines, a indiqué samedi à l’AFP un de ses responsables à Erstein.

L’auteur présumé des vols, un jeune homme de 19 ans, a été trahi par sa rapacité, le nombre important des plaintes ayant rapidement éveillé les soupçons de sa direction.

Interpellé jeudi en flagrant délit, il a reconnu les faits et sera jugé en mars par le tribunal correctionnel de Strasbourg, selon la gendarmerie. Les victimes identifiées de ces larcins recevront leur bien dans un nouveau conditionnement, avec une lettre d’excuses de la Poste.