LONDRES Le prince Harry, troisième dans l’ordre de succession au trône d’Angleterre, servira en Irak avec son régiment à la fin du mois de février où il prendra probablement part à des missions de reconnaissance près de la frontière iranienne, rapporte samedi le Daily Mirror.Une porte-parole du ministère britannique de la Défense (MoD) a déclaré que cette information du tabloïde était de « la spéculation pure », compte tenu du fait qu’aucune décision finale n’avait été prise quant aux unités devant relever la 19e brigade légère actuellement stationnée en Irak. La porte-parole a précisé que la prochaine relève ne devait intervenir que vers le mois de mai prochain.
Toutefois une source militaire haut placée a déclaré au quotidien que la décision avait été prise d’envoyer Harry comme sous-lieutenant dans le Régiment de la Cavalerie royale des Blues.
Le journal ajoute que le ministre britannique de la Défense Des Browne doit annoncer cette information le 26 février.
« Il (le prince Harry) insiste pour remplir ses obligations comme n’importe quel autre officier », a indiqué une source militaire cité par le Daily Mirror.
132 soldats britanniques sont morts en Irak depuis l’invasion de mars 2003.
Quelque 7.100 soldats britanniques sont déployés en Irak, dans le sud du pays, principalement dans et près de Bassorah, ajoute le tabloïde.
Si le prince Harry devait servir en Irak, il suivrait ainsi l’exemple de son oncle, le fils de la reine Elizabeth, le prince Andrew, qui avait servi comme pilote d’hélicoptère pendant la guerre des Malouines contre l’Argentine en 1982.