Le cardinal Frédéric Etsou, archevêque de Kinshasa (République démocratique du Congo), est mort à Bruxelles, samedi 6 janvier, des suites d’un diabète. Il était âgé de 77 ans.

Né le 3 décembre 1930 à Mazalonga, dans le nord de l’ex-Congo belge, Frédéric Etsou-Nzabi-Bamungwabi avait été ordonné prêtre en 1958 dans la congrégation du Coeur immaculé de Marie (CICM), connue sous le nom de « Pères scheutistes ».

Il avait été nommé évêque de Mbanda-Bikoro en 1977, avant d’être promu à Kinshasa en 1990, puis créé cardinal l’année suivante par Jean Paul II. Le cardinal Etsou avait fait sensation en novembre 2006 en mettant en cause l’honnêteté de la commission électorale indépendante (CEI) qui avait avalisé la victoire du président sortant, Joseph Kabila.

Le Père Apollinaire Malumalu, président de la CEI, avait dénoncé ces « déclarations dangereuses ». L’Eglise catholique est une institution centrale dans ce pays africain affligé par des décennies de dictature et de guerre civile depuis l’indépendance, en 1960. Le président Kabila a décrété un jour de deuil national dans son pays.