La Russie a lancé un satellite américain qui devrait servir de prototype à un possible hôtel de l’espace gonflable, ont annoncé des responsables russes de l’espace, cités par l’agence Interfax.

Le satellite Genesis-2, qui a été mis sur orbite jeudi par une fusée Dniepr conçue sur la base d’un missile balistique intercontinental, est une version plus petite de la station orbitale Nautilus, imaginée par le magnat de l’hôtellerie de Las Vegas Robert Bigelow pour des touristes désirant passer un moment dans l’espace, a indiqué Interfax.

Le projet d’hôtel, qui serait composé de plusieurs modules gonflables, pourrait être monté en 2015, pour un coût estimé à 500 millions de dollars.

Les satellites de type Genesis, dont le premier a été lancé l’an dernier, ainsi que des satellites Guardian, devraient tester la résistance des structures gonflables, ainsi que le mode de construction, avant qu’un prototype grandeur nature, dénommé BA330, soit mis sur orbite.

Si tous ces essais sont concluants, la compagnie Bigelow Aerospace pourrait commencer la construction de l’hôtel en 2011, a-t-on indiqué de même source.