Une dizaine d’artistes contemporains ont imaginé des installations qui accompagnent l’art de la sieste pour une exposition très estivale au parc de Champagne de Reims jusqu’au 7 octobre.

Un « moule à sieste » sculpté dans l’herbe, des hamacs de sieste collective de même qu’une tente « chill out », utilisée par les raveurs pour décompresser, scandent le parcours à travers les 22 hectares du parc situé près des grandes maisons de Champagne.

Une designer – Florence Doleac -, des sculpteurs-paysagistes, ou encore des jardiniers ont été mis à contribution pour aménager ce parcours qui prévoit aussi une piste de beach volley, dans une sorte de variante de « Reims-plage ».

« Nous avons voulu opérer un mélange entre différentes disciplines, le design, l’art plastique et le paysagisme. Nous avons voulu intéresser tous les âges, enfants, adolescents, adultes », explique la commissaire de l’exposition Elodie Bessé.

En place depuis le 23 juin, l’art de la sieste devrait sans doute prendre toute sa mesure le 21 juillet, date du grand pique-nique des Flâneries musicales qui réunit chaque année des milliers de personne dans l’enceinte du parc de Champagne.

Petit problème: l’invité d’honneur cette année est l’enfant terrible de la scène jazz française, Médéric Collignon, dont les reprises vitaminées de Porgy and Bess sont plutôt de nature à tenir son auditoire bien éveillé.