Le programme nucléaire de l’Iran est « l’avenir et le destin » du pays, a affirmé samedi 17 février le guide suprême iranien l’ayatollah Ali Khamenei, en critiquant « ceux qui, avec des visions superficielles et étroites, estiment que l’énergie nucléaire, à ce prix, n’est pas nécessaire au pays ».
« Si une nation ne se soucie pas de l’avenir de son énergie, elle restera dépendante des puissances dominantes », a estimé Ali Khamenei, dont le pays est actuellement sous la pression des Etats-Unis qui le soupçonnent de chercher à développer des armes nucléaires. Le régime iranien de son côté affirme ne procéder à des activités d’enrichissement de l’uranium que pour des centrales civiles et que son programme est uniquement pacifique.

Pas pour toujours

Les énormes réserves de pétrole et de gaz de l’Iran « ne dureront pas pour toujours », a souligné le guide suprême, ajoutant que « l’énergie nucléaire est l’avenir et le destin du pays ».
A la fin du mois de décembre, le Conseil de sécurité de l’ONU avait adopté décembre une résolution prévoyant des sanctions contre les programmes nucléaire et balistique de l’Iran après son refus de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium.