Lors de l’agression contre le Liban, en juillet et août 2006, les États-Unis avaient, rappelle-t-on, organisé un pont aérien pour livrer à Israël des bombes guidées entraînant de vives réactions internationales.

Israël va consacrer une enveloppe de 100 millions de dollars pour acquérir ces bombes “précises”, et fabriquées par Boeing, ont indiqué les agences citant le quotidien anglophone Jerusalem Post.

En octobre, une enquête interne de l’armée de l’air avait conclu que la chasse israélienne avait manqué de bombes “intelligentes” pour ses raids effectués au Liban durant le conflit. Par ailleurs, plusieurs centaines de milliers de sous-munitions ont été larguées par l’armée israélienne sur le sol libanais en 34 jours d’agression, dont environ 40% n’ont pas explosé en touchant terre, selon l’ONU.

Depuis la fin du conflit, le 14 août, ces engins ont fait au moins 27 morts et plus de 140 blessés au Liban. Les bombes à sous-munitions sont constituées d’un conteneur principal qui s’ouvre en libérant des dizaines de petites bombes sur une large zone.