TOURNAI Une importante opération de contrôle a eu lieu dimanche le long le l’autoroute A16/E42 à hauteur de Péruwelz dans le Hainaut occidental, afin de lutter contre la conduite sous influence et contre les accidents de la route. Deux contrôles mobiles ont également été opérés sur les RN504 et 50. Un premier bilan fait état d’une vingtaine de personnes sous l’influence de produits stupéfiants et d’une vingtaine d’autres sous influence de l’alcool.Dénommée DIDRO III, l’opération policière a eu lieu dimanche matin entre 02h00 et 09h00 sur les axes routiers reliant le Tournaisis à Péruwelz. Un contrôle fixe a été effectué de part et d’autre de l’autoroute A16/E42 à Péruwelz. Deux contrôles mobiles ont également été mis en place sur les nationales 504 (Wiers-Péruwelz) et 50 (Tournai-Péruwelz-St-Ghislain) .
Les automobilistes ont été soumis à divers contrôles dont prioritairement la détection de la conduite sous influence et la recherche de stupéfiants.
Des armes prohibées ont été saisies de même que deux véhicules trafiqués.
Les résultats complets de l’opération DIDRO III ne seront connus qu’à l’issue d’un débriefing.Dans le cadre du plan national et des divers plans zonaux de sécurité, la conduite sous influence est un des phénomènes générateurs d’accidents graves contre lequel les forces de l’ordre du Hainaut occidental sont amenées à lutter régulièrement. La présence de nombreux méga-dancings dans la région de Tournai draine chaque week-end des milliers de jeunes en provenance de France et de Belgique. Beaucoup consomment de nombreuses substances, licites ou illicites.
Face à ce constat, la police fédérale de la route de Péruwelz et la zone de police locale de Péruwelz-Bernissart ont décidé d’unir leurs efforts pour organiser l’opération de contrôle de dimanche. Des renforts ont été envoyés des zones de police d’Ath, Beloeil, Leuze, Collines, Comines-Warneton, Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul, Ham-sur-Heure, Nalinnes et Thuin.
Cette opération a aussi reçu le soutien de la police judiciaire fédérale de Tournai, d’un détachement d’appui aérien, de la police canine, de la réserve générale de Bruxelles, des corps d’intervention de Mons, Charleroi et Nivelles et des polices de la route du Hainaut, de Flandre occidentale et du Brabant.
Dans le cadre d’une collaboration transfrontalière, les polices françaises de Condé-sur-Escaut et de Valenciennnes ont également participé à l’opération.
Par rapport aux deux précédentes opérations DIDRO (septembre 2006 et mai 2007), DIDRO III est amélioré par une implication accrue du parquet de Tournai ainsi que par la participation au projet européen « Druid Esther » orienté vers la lutte contre l’usage des stupéfiants au volant.