BRUXELLES

La circulation ferroviaire est particulièrement perturbée samedi matin en Flandre par la grève menée par le syndicat indépendant des cheminots (SIC), tandis que plusieurs trains au départ de Bruxelles ont été annulés, a indiqué samedi Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge. Les perturbations sont moins importantes en Wallonie.Au nord du pays, seul un train sur deux circule samedi matin, selon Infrabel. Les plus gros soucis ont été signalés sur la ligne Bruxelles-Anvers, entre Bruxelles et la Côte et surtout en province de Limbourg où aucun train ne circule sur les lignes Hasselt-Liège, Herentals-Mol-Hasselt et Mol-Neerpelt. De son côté, le syndicat indépendant des cheminots (SIC), qui est à l’origine de la grève, estime que plus d’un train sur deux ne circule pas en Flandre, accusant au passage la SNCB de vouloir « minimiser » les effets de son action.
Au départ de Bruxelles, seul un train sur 3 roule sur la ligne 36 entre la capitale et Liège. Sur les lignes 94 et 96, respectivement entre Bruxelles et Ath et entre Bruxelles et Jurbise, 4 trains sur 5 circulent normalement, rapporte Infrabel.
En Wallonie, de nombreux trains accusent 20 minutes de retard mais aucun train n’a été supprimé sur la dorsale wallonne. Les points noirs au sud du pays sont signalés entre Liège et Hasselt (ligne 34), où aucun train ne roule, ainsi qu’entre Bruxelles et Charleroi (environ 60 pc des trains circulent) et sur la ligne Bruxelles-Tournai-Mons (75 pc des trains en circulation).
Le SIC, qui proteste contre le manque de conducteurs de trains, la charge de travail élevée au sein de la SNCB et réclame une revalorisation salariale pour les conducteurs, souhaite obtenir une entrevue avec la direction de la SNCB dans le courant de la semaine prochaine. A défaut, de nouvelles actions devraient avoir lieu les samedis 15, 22 et 29 décembre prochains et à partir de 14h00 les jours de réveillon de Noël et de Nouvel An, a averti le syndicat.