Que vous soyez en home studio ou professionnel, les étapes et les matériels de prise de son sont identiques. Qu’il s’agisse de rock ou de Metal, les studios utilisent des procédés similaires. Après l’enregistrement, passez par l’étape gain staging, la mise à plat et pour finir, le mixage.

Les préparatifs de l’enregistrement

Pour faire du rock musique, appliquez-vous à choisir votre kit de batterie. Prenez le temps de bien accorder chaque caisse. N’oubliez pas de changer vos cordes de guitare Bass. Mettez en deux ou trois jeux de corde complets de côté car elles s’usent rapidement. Même chose pour la guitare électrique. N’hésitez pas à prendre votre temps pour bien accorder chaque corde. Concernant les micros de guitare, il faut que vous fassiez attention au choix du type et à la configuration des micros. Ajustez leur position si nécessaire. Pour ce qui est du clavier, si l’artiste en a besoin, choisissez au préalable vos timbres. Pour les groupes jouant avec un orchestre entier, assurez-vous de bien étudier l’acoustique de votre salle pour accueillir une telle formation. Enfin, employez des prises multiples pour brancher les amplis de guitare et l’alimentation des pédales d’effet. Visitez le site www.rockandrollrevue.fr pour plus de détails.

Quelques recommandations techniques pour vous aider

Chaque micro a sa propre réponse, choisissez les micros adéquats pour avoir le meilleur signal analogique possible. Soyez méticuleux lorsque vous placez vos micros. Prenez le temps d’écouter ce que vous enregistrez. Optez pour le meilleur emplacement pour obtenir un son naturel, plutôt que de choisir un lieu où le son est le plus fort. Pour l’enregistrement de voix, les microphones à condensateur sont les meilleurs. Utilisez des antiplosives et un écran acoustique pour avoir une voix « in your face ». En ce qui concerne vos moniteurs, choisissez les modèles les plus adaptés au son rock. Mais n’oubliez pas que les moniteurs qui vous sont familiers sont les mieux pour vous. Pour l’enregistrement à multipiste, utilisez les consoles de mixage équipées de contrôleur de gain pour anticiper l’étape du « gain staging ». Enfin, vérifiez tous les câbles au cas où il y aurait des soufflements ou des bruits de transformateur dans chaque signal. Pensez déjà à l’étape de mixage avant d’enregistrer.

Les meilleures astuces de mixage de Rock et Metal

Après le « Gain staging », commencez par faire une mise à plat de votre musique rock. C’est-à-dire, balancer chaque piste de votre projet afin que tous les instruments soient audibles. Vous verrez que si vous avez bien suivi chaque étape, vous serez déjà à la moitié du processus. Faites d’abord ce qu’on appelle le panoramique de tous les instruments. Pour le hard rock ou rock progressif, les guitares rythmiques doivent être enregistrées deux à quatre fois. Les panner à cent pour cent à gauche et à droite permettra d’avoir un son stéréo. N’oubliez pas d’utiliser un limiteur pour stabiliser les débordements de la guitare basse. Pour la grosse caisse, utilisez un égaliseur panoramique. Amplifiez ses fréquences d’environ cinq milles hertz. Faites-en une coupe basse au niveau de trente hertz pour obtenir un mix stable et optimal.