Nombreux sont les anciens fumeurs du tabac, qui se sont donnés au vapotage de la cigarette électronique. Certes, cette dernière permet de prévenir et d’éviter la dépendance à la cigarette classique, pour réussir son sevrage. Le vapotage offre aussi l’avantage de choisir différents modèles de cigarette électronique, adaptés à une saveur d’e-liquide. D’ailleurs, le vapoteur peut fabriquer lui-même son e-liquide DIY en fonction de ses besoins, et maîtriser sa composition.

Comment préparer l’e-liquide DIY ?

Pour fabriquer de l’e-liquide DIY, vous devez se procurer les ingrédients pour la recette. La base de cette substance est composée de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (GV), dont le rapport en volume entre ces deux ingrédients, dépend de la sensation que vous désirez avoir. Certains distributeurs de kits pour cigarettes électroniques disposent déjà de base prête à l’emploi, dont vous pouvez acheter. Pour reproduire l’odeur de la nicotine, il faut acheter du booster à nicotine, même si vous pouvez s’en passer. D’ailleurs, c’est le meilleur choix pour accélérer son sevrage. Pour donner du goût à votre e-liquide, n’oubliez pas les arômes. Vous avez le choix entre un arôme fruité, gourmand, sucré ou classique. Pour les matériels, vous aurez besoin de flacon pour mélanger tous les ingrédients et de seringues pour mesurer la quantité.

Pour faire de l’e-liquide DIY, il suffit de mélanger tous ces ingrédients. Cependant, votre base PG/VG devra constituer les 80 à 90% de la quantité finale d’e-liquide. L’arôme la complétera avec un pourcentage d’environ 5 à 20%. Le booster de nicotine ne devrait pas dépasser le dosage de 20 mg/ml d’e-liquide formé. Vous pouvez ajouter d’additif, qui relèvera le goût donné par l’arôme, à raison de 1 à 2%. D’autres guides pour fabriquer de l’e-liquide DIY sont disponibles en ligne comme sur www.grossiste-cigarettes-electroniques.fr.

Comment choisir le rapport PG/GV pour faire de l’e-liquide DIY ?

Le rapport en volume entre le propylène glycol et le glycérine végétal pour former la base de l’e-liquide ne doit pas être pris à la légère. Le propylène glycol sert par exemple, à relever le goût des arômes utilisés pour l’e-liquide DIY. Ainsi, cet ingrédient importe plus sur la sensation reçue en gorge ou le hit, pendant le vapotage. Par contre, la glycérine végétale, une substance assez visqueuse, est utilisée pour permettre le dégagement de vapeur. De ce fait, plus votre base sera composée de propylène glycol, plus vous aurez du hit. Plus le pourcentage en volume de glycérine végétale est grand, plus vous verrez de gros nuages se former.

Vous pouvez choisir une proportion extrême de 100% en PG ou de 100% en GV. La première s’adapte aux e-cigarettes avec de l’inhalation indirecte, qui ne produisent pas de vapeur, contre une inhalation directe pour la seconde option, sans effet de hit. Un ratio 50/50 de PG/GV, est le plus équilibré et il est adapté à tout type de fumeur.

Quel booster pour faire de l’e-liquide DIY ?

Auparavant, seul le booster à nicotine était connu pour fabriquer de l’e-liquide DIY. Mais le booster au CBD prend aussi de la place après la légalisation de cet extrait du chanvre. Ainsi, vous pouvez choisir entre ces deux types de booster pour e-liquide. Évitez de mélanger les deux, car l’un effacerait l’effet voulu par l’autre. Un booster à nicotine est utilisé pour reproduire la sensation d’une cigarette au tabac, et d’éviter l’état de manque. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle vous devez incorporer le dosage suffisant de booster dans l’e-liquide. Vous devez considérer votre profil de vapoteur pour calculer le taux de nicotine, ou de CBD dont vous avez besoin. Un gros fumeur avec plus de 20 cigarettes par jour par exemple, a besoin de maximum de booster soit entre 10 mg/ml et 20 mg/ml d’e-liquide. Quant au booster au cbd, il est utilisé pour relever le goût de l’e-liquide, tout en profitant des bienfaits de cette substance.