CHARLEROI La Ville de Charleroi et son bourgmestre de l’époque Jacques Van Gompel se sont investis dans un projet de construction d’une marina de 50 millions d’euros à Monastir (Tunisie). Une enquête est menée en ce moment sur ce dossier et M. Van Gompel a déjà été questionné. C’est que révèle l’hebdomadaire « Le Soir Magazine » à paraître ce mercredi.Le feu vert pour ce projet aurait été donné par M. Van Gompel au directeur adjoint du bureau d’études de la Ville de Charleroi, Abderrazak Khefacha, originaire de Monastir. C’est sous la présidence de Jacques Van Gompel que trois fonctionnaires, dont son fils Olivier, ont été autorisés en juin 2004 à se rendre officiellement à Monastir. L’architecte Paul Petit était aussi du voyage.
En avril 2005, M. Van Gompel s’est rendu personnellement en Tunisie pour promouvoir le projet de port de plaisance auprès du maire de Monastir. Il avait aussi chargé le secrétaire communal adjoint d’entamer les démarches pour obtenir des subventions européennes.
Le projet visait à implanter à Monastir un port de plaisance capable d’accueillir 2.000 bateaux, 4.000 lits et 1,5 km de plage, selon « Le Soir Magazine » qui s’est procuré les plans de cet avant-projet d’envergure.