La Commission européenne va infliger une amende record proche d’un milliard d’euros à quatre grands fabricants mondiaux d’ascenseurs, pour s’être entendus illégalement sur les prix, indiquent des sources proches du dossier, vendredi 16 février.
L’amende oscillerait « entre 900 millions et un milliard d’euros », soit la plus forte amende jamais imposée par Bruxelles.
La Commission devrait confirmer cette décision mercredi, selon une autre source proche du dossier. Le porte-parole européen à la Concurrence refuse pour l’heure de commenter cette information.

Informations confidentielles

La Commission a mené son enquête pendant plusieurs années. Elle va finalement condamner les groupes finlandais Kone, allemand ThyssenKrupp, suisse Schindler et américain Otis pour avoir participé à un cartel durant 5 à 10 ans, au tournant des années 2000, en Allemagne et au Benelux.
Selon Bruxelles, ils se sont échangés des informations commerciales confidentielles, et se sont entendus secrètement pour établir les prix des ascenseurs et ceux des escalators.

La commission traque ce genre de pratiques car elles nuisent au consommateur, privé d’une véritable concurrence des prix.
Cette décision figure à l’ordre du jour de la réunion de la Commission mercredi prochain.