L’UNICEF demande 635 millions de dollars pour financer ses programmes d’aide aux femmes et aux enfants du monde entier.

Dans son rapport présenté lundi, l’organisme d’aide internationale sollicite le soutien financier de ses membres, mais aussi des particuliers. Ces fonds devraient permettre aux enfants de 33 pays de bénéficier de soins de santé, d’éducation et d’eau potable.

Le Soudan, dont le conflit a touché quatre millions de personnes dans la région du Darfour, dont 1,8 million d’enfants, et l’Afghanistan figurent parmi les zones d’action prioritaires.

La République démocratique du Congo, Gaza, la Cisjordanie, le Sri Lanka, où les conflits sévissent, comptent aussi parmi les zones d’urgence. Sans oublier le Tchad, la Somalie, la Colombie, la Géorgie ou encore Haïti et les principales régions d’Afrique, sévèrement touchées par le virus du sida.

Pierrette Vu Thi, du bureau des programmes d’urgence de l’UNICEF a précisé que l’an dernier l’UNICEF n’avait reçu qu’un peu plus du tiers des fonds demandés, rappelant au passage que c’est l’Allemagne qui avait été le donateur le plus généreux.