Scotland Yard a annoncé vendredi avoir découvert et neutralisé dans la nuit un engin explosif dans une voiture garée à Haymarket, près de Piccadilly Circus, dans le centre de Londres. Des experts en explosifs ont examiné le véhicule vers 1 heure du matin (heure française) pour y trouver un « engin explosif », qu’ils ont immédiatement neutralisé. L’accès à toute la zone a été fermé, tout comme la station de métro de Picadilly Circus.

Lors d’une conférence de presse, le chef de la section antiterroriste Peter Clarke a précisé que la voiture contenait « une quantité importante d’essence », des « bonbonnes de gaz » et « un grand nombre de clous ». Mais il a ajouté qu’il était trop tôt pour formuler des hypothèses sur les « responsables » de cette opération manquée, même si elle ressemblait à d’autres complots déjoués dans le passé. L’engin explosif a été découvert devant une boîte de nuit, « Tiger », dont le personnel avait appelé la police, après qu’une voiture, conduite de manière étrange, fut rentrée dans des poubelles déposées sur le trottoir, a raconté un témoin sur Sky News. Après avoir été minutieusement fouillée, la voiture suspecte a été chargée sur un camion vendredi en milieu de matinée.

Haymarket est situé dans le West End, le quartier touristique de la capitale, où sont concentrés la plupart des théâtres. Aux alentours immédiats de l’endroit où la voiture a été découverte se trouvent notamment une boîte de nuit, des restaurants, des cinémas, un centre commercial, mais aussi des bureaux. La police n’a donné aucune précision sur la nature exacte de cet engin explosif. Selon une source citée par la chaîne de télévision Sky News, le mode opératoire est différent de celui du terrorisme irlandais. Toujours selon la chaîne anglaise, le véhicule est une Mercedes grise qui contenait des bonbonnes de gaz. L’accès à toute la zone a été interdit et pourrait le rester pour toute la matinée. Scotland Yard a ouvert une enquête antiterroriste.

Accès fermé

Cette alerte intervient deux jours après la nomination du nouveau Premier ministre Gordon Brown et au lendemain de l’annonce de la composition du gouvernement britannique. En outre, dans un peu plus d’une semaine, Londres commémore les attentats du 7 juillet 2005, qui avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, dans les transports en commun de Londres. Le 7 juillet marquera aussi, à Londres, le départ du Tour de France cycliste.

Le nouveau ministre de la Justice Jack Straw a indiqué à la BBC radio que le gouvernement avait été alerté rapidement après la découverte de l’engin. Il s’est refusé à donner des détails supplémentaires, renvoyant vers Scotland Yard. « C’est vraiment à la police de faire un communiqué quand elle jugera le moment venu », a-t-il ajouté. L’accès à la station de métro de Picadilly Circus a été fermé, a précisé un porte-parole des Transports londoniens.

Une tente bleue, apparemment destinée à recouvrir la voiture suspecte, était encore en place sur les lieux, et des policiers en civil surveillaient les alentours, pouvait-on constater sur les images télévisées. La Grande-Bretagne est actuellement au niveau deux d’alerte antiterroriste, la menace étant considérée comme « grave » par le MI5, les services de renseignements intérieurs.

Menace « constante et grave »

Le nouveau Premier ministre britannique Gordon Brown a rappelé vendredi que les Britanniques étaient confrontés à une « menace terroriste constante et grave ». Scotland Yard a ouvert une enquête antiterroriste. Gordon Brown a confirmé que la nouvelle ministre de l’Intérieur Jacqui Smith présiderait vendredi matin une réunion d’urgence du comité Cobra (réunissant les principales composantes du gouvernement en cas d’urgence liée à la sécurité nationale) et ferait ensuite un rapport au Cabinet (les principaux ministres du gouvernement), dont une réunion était prévue à 11H00 heure locale (10H00 GMT). « Je soulignerai au Cabinet que la vigilance doit être maintenue au cours des prochains jours », a-t-il ajouté.