WASHINGTON Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir entamé une procédure d’expulsion contre un ressortissant allemand qu’elles accusent d’être un ancien nazi et d’avoir été notamment maître-chien dans les camps de concentration de Dachau et Buchenwald.Le département de la Justice a indiqué avoir entamé cette procédure auprès d’un juge de l’immigration de l’Etat de Géorgie (sud-est), où vit Paul Henss, 85 ans, un Allemand qui s’était installé aux Etats-Unis en 1955 après avoir caché son passé dans les camps.
Selon les autorités américaines, Paul Henss avait volontairement rejoint la Waffen SS en 1941, puis combattu dans une unité d’élite avant de devenir dresseur de chien d’attaque dans les camps de Dachau et Buchenwald.
« Henss gardait alors lui-même des prisonniers et les forçait à travailler, (sous la menace) d’un chien d’attaque entraîné pour empêcher les prisonniers de s’échapper », selon un communiqué du département de la Justice.
Les règles SS précisaient que les chiens devaient être entraînés à mordre les prisonniers « sans merci » si ces derniers tentaient de s’échapper, rappelle le communiqué.
« Le brutal système concentrationnaire n’aurait pas pu fonctionner sans les efforts et la détermination de SS comme Paul Henss, qui, armé d’un cruel chien d’attaque, se tenait entre les victimes et la liberté », a relevé Eli Rosenbaum, directeur du Bureau des enquêtes spéciales (Office of Special Investigations, OSI) qui a enquêté sur l’affaire au sein du département de la Justice.