Les intempéries qui touchent les Etats-Unis ont fait 42 morts depuis vendredi et mardi, près d’un demi-million de personnes étaient privées d’électricité à la suite de dégâts sur les lignes de transmission, mises à mal par cinq jours de mauvais temps.

La Maison Blanche a déclaré l’état de catastrophe naturelle dans le Missouri, après avoir décrété l’état d’urgence dans l’Oklahoma à la suite d’inondations, de chutes de neige et de pluie verglaçante. Elle a de surcroît fourni une aide fédérale à court terme pour certains Etats où plusieurs morts ont été recensés sur les routes au cours des trois derniers jours et où les gens sans électricité sont nombreux.

La plupart des décès sont dus à des accidents de voitures, enregistrés dans les Etats les plus touchés par une tempête verglaçante qui a recouvert vendredi les routes et les arbres d’une couche de glace de plusieurs centimètres: l’Oklahoma, le Texas, le Missouri, l’Iowa, le Michigan, New York et le Maine, a indiqué à l’AFP un porte-parole des services de météorologie nationale, Dennis Feltgen.
Cependant, on compte deux morts dans le pays à cause d’intoxication au monoxyde de carbone. «Les conditions sont très mauvaises et cela affecte le pays du Nouveau-Mexique (sud-ouest) jusqu’au Maine (nord-est)», a t-il ajouté.

En effet, de plus en plus d’Etats sont touchés puisque le front froid qui s’est abattu la semaine dernière sur le centre du pays, faisant chuter le thermomètre de plus de 15 degrés avec des vagues de pluies verglaçantes, a commencé à avancer vers l’est lundi.

En Californie également, touchée par une inhabituelle vague de froid depuis vendredi, le gouverneur Arnold Schwarzenegger a décrété mardi l’état d’urgence dans plusieurs régions agricoles en raison des dégâts provoqués par le gel des cultures, notamment d’agrumes.
«Les pertes financières pour le secteur agricole vont sans doute atteindre un milliard de dollars», a assuré le gouverneur.