BRUXELLES Du paradis des gastronomes, Henri Lemaire doit se retourner sur son nuage gourmand, se disant que les héritiers de son guide ont bien piètrement assuré sa succession. Un communiqué diffusé hier matin annonçait que la direction du guide a décidé un « profond remaniement de son équipe rédactionnelle à la suite des critiques suscitées lors de la parution de l’édition 2007 ». Ce message était rapidement suivi par un autre émanant cette fois de l’équipe licenciée et affirmant que « Philippe Fiévet, rédacteur en chef du Guide Henri Lemaire, a pris la décision de renoncer officiellement à ses fonctions… ». Pour bien comprendre ce dossier, au sein duquel le plus doué des cuisiniers ne retrouverait pas sa toque, il faut se rappeler en gros qu’Henri Lemaire avait cédé son guide à un éditeur, Hugo Van Mossevelde, à travers la société Colorado, confiant la rédaction en chef à notre excellent confrère Jean-Léon Wauters qui avait réussi à maintenir l’esprit caustique du fondateur. Hélas, une conception manifestement très différente de la gestion avait amené le dénommé Van Mossevelde à se séparer de son pourtant compétent collaborateur dans des conditions tellement douteuses que Colorado fut condamnée à payer de lourdes indemnités à l’intéressé, sans que celui-ci en en voie un franc, la société se mettant en faillite !
Nous passons les épisodes folkloriques amenant les successeurs à se déchirer autour des maigres restes, Hugo Van Mossevelde allant jusqu’à faire interdire judiciairement la sortie du Guide 2007, pourtant présenté en grande pompe à sa sortie en présence d’Herman De Croo et de Rudy Demotte, et ce, malgré une incroyable accumulation de coquilles et d’erreurs, et qui n’est donc jamais arrivé dans les librairies… Lourdes casseroles donc pour les responsables d’un guide à la crédibilité définitivement perdue…