Delanoë et Baupin se tirent la bourre sur le Vélib’. Le maire de Paris a gagné la première étape en se faisant filmer sur l’un de ces vélos à louer, lors du lancement de ce service géré par Decaux, fin juillet. «On a vu Denis [Baupin] planté en costard sur le trottoir. Ils s’est fait complètement distancer par Bertrand [Delanoë]», se marre un élu vert. «Sauf que Delanoë a plutôt traîné des pieds que pédalé, rappelle un proche de Baupin. Le Vélib’, il y a ceux qui l’inaugurent et ceux qui s’en servent.» En marge des journées d’été des Verts à Quimper, Baupin exhibait sa «carte Vélib». «J’ai la carte numéro 3 ! La 1et la 2, ça doit être Decaux père et fils», plaisantait-il. Une blague peu au goût de Delanoë, interrogé par Libération : «La carte numéro 1, c’est moi qui l’ai !» corrigeait-il, sortant illico ladite carte de son portefeuille. «Et Baupin devrait s’estimer heureux d’avoir la numéro trois, pour autant qu’il la mérite», ironisait-il.