Le carnaval de Nice, qui commence vendredi, donnera un coup de chapeau à Jacques Chirac qui est cette année le roi du carnaval en même temps que le roi de « la grande mêlée », thème retenu pour cette 123è édition, ont indiqué les organisateurs.

Le thème de « la grande mêlée » est un double clin d’oeil à la coupe du monde de rugby, qui aura lieu cette année en France, et à l’élection présidentielle, tout cela « dans le respect de la dérision » et de la tradition, selon l’organisation.

Le corps géant du chef de l’Etat – un peu plus de 13 mètres de hauteur – se dressera sur l’un des vingt chars du carnaval, aux côtés des trois « reines du stade », son épouse Bernadette, Arlette Laguiller, et Ségolène Royal, déguisées toutes les trois en pom-pom girls.

Vendredi matin, une grue devait installer la tête de Chirac, de six mètres de haut, sur l’énorme corps, explique Isabelle Billey, du service de presse de l’office du tourisme, organisateur de la fête.

L’édition 2006 de ce carnaval, crée en 1873, avait attiré environ 1 million de personnes. Ses retombées économiques avaient été évaluées par des analystes du CERAM, l’école de commerce de Sofia-Antipolis, entre 35 et 40 millions d’euros en recettes induites (hôtellerie, restaurants, achats divers…).

Les organisateurs attendent autant de visiteurs cette année et des recettes comparables. Le budget 2007 est de 5 millions d’euros, financé notamment par la ville, les taxes de séjour perçues sur les nuitées supplémentaires et les recettes propres du carnaval.

Parmi les nouveautés 2007, figurent la suppression d’un tiers des tribunes, et donc l’extension de la zone de gratuité, ainsi que la création d’un parc d’animations, à proximité de la promenade des Anglais.

La bande-son a été fabriquée, comme les géants, sur le thème de la « grande mêlée » avec un patchwork de chansons réalistes, de musiques tziganes, de rock, de musique du monde, de rap etc…

Les temps forts seront l’arrivée du « roi de la grande mêlée » vendredi, la bataille de fleurs samedi et « le corso », le défilé des chars en pâte à papier, dont la « version nuit » aura lieu samedi et la « version jour » dimanche.

Le carnaval prendra fin le 4 mars.