Quand Edward Sadlon, un enseignant américain à la retraite, est mort en 1993, son fils n’a prévenu personne et a continué d’encaisser sa pension de retraite pendant presque dix ans.

William Sadlon, 58 ans, est poursuivi pour fraude par les procureurs de l’Etat du Connecticut (nord-est des Etats-Unis) où son père travaillait, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Il est accusé d’avoir versé l’argent de la retraite de son père décédé sur son propre compte, de 1993 à 2003.

Pendant cette période, les autorités de l’Etat du Connecticut ont déboursé plus de 250.000 dollars pour la retraite d’Edward Sadlon avant de se rendre compte que ce dernier était décédé.

Son fils, qui réside en Caroline du Sud (sud-est), risque 20 ans de prison s’il est reconnu coupable.