ENGHIEN Il quitte également l’Union Socialiste Communale, a-t-on appris jeudi après de Christophe Deville, président de cette instance du PS local. Mercredi soir, Léon Dewavre, inculpé d’abus de confiance et de détournements, avait été invité par son parti à poser « un geste fort ».Le Collège communal, réuni jeudi matin, a pris acte de la décision de l’intéressé et la députée-bourgmestre Florine Pary-Mille (MR) a repris les attributions du mandataire démissionnaire, à savoir l’état civil, la population, et le troisième âge.
« Nous avons opté pour cette solution, afin d’assurer la continuité de la gestion communale, mais nous allons nous pencher sur le Code de la démocratie locale pour voir la procédure précise à suivre en cas de démission » a-t-elle indiqué.
« L’annonce de l’inculpation a été brutale et, après la douche froide qu’elle a provoqué, il faut maintenant préparer la suite dans le calme », a-t-elle ajouté.
Léon Dewavre, inculpé le 9 mars 2006, s’était vu confier les biens financiers et immobiliers d’une dame, dont la nièce a porté plainte. Lors d’une perquisition en juin 2004 au domicile de l’intéressé, les enquêteurs avaient saisi des titres d’une valeur de 500.000 euros appartenant à la personne dont il gérait les avoirs.