BRUXELLES Le roi Albert II a commencé vendredi sa revalidation après l’opération à la hanche qu’il a subie mardi soir, a annoncé vendredi le docteur Etienne Willemart, de la Clinique Saint-Jean, à Bruxelles, lors d’un point presse à la clinique. Il a déjà pu manger à sa table jeudi soir et a passé une bonne nuit. Les premières 48 heures après l’intervention, qui sont cruciales d’après les médecins, se sont déroulées sans problème et il n’y a aucun motif d’inquiétude. « La récupération se passe bien. Nous pouvons à présent passer à la revalidation », a assuré le docteur Willemart.
Vendredi, le roi Albert fera une petite promenade dans le couloir de l’hôpital à l’aide d’un déambulateur, sous la supervision de la kinésithérapeute Claudine Van de Velde. Il devra ensuite marcher avec des béquilles durant quelques semaines.
Il s’agissait de la dernière conférence de presse de la Clinique Saint-Jean avant la sortie du roi. A son départ, la presse recevra un dernier bilan de santé. Selon les médecins, le roi devrait encore rester 6 à 8 jours à l’hôpital. « Il devra d’abord acquérir une certaine autonomie avant de pouvoir partir », selon Etienne Willemart.
Les médecins et le personnel infirmier de la Clinique Saint-Jean sont très contents de leur patient, a commenté l’infirmière en chef Hilde Banck. « Le roi Albert est de bonne humeur et éveillé. Il voudrait bien recommencer à travailler et nous devons le freiner un peu. Mais en général, nous ne pouvons qu’être contents d’un patient comme lui. Il a une personnalité très chaleureuse et est, tout comme la reine, très aimable avec le personnel et les autres patients. »
Le Roi a reçu la visite de son chef de cabinet et de l’informateurM.

Reynders n’a fait aucun commentaire sur la teneur de son rapport. Quant au cadeau qu’il avait apporté au souverain, l’informateur est resté évasif et a souri lorsque les journalistes lui ont demandé si c’était des oranges, référence à une éventuelle coalition de « l’orange bleue ». L’informateur a été reçu à son arrivée à l’hôpital Saint-Jean par le chef de cabinet du Roi, Jacques van Ypersele de Strihou. Ce dernier a indiqué que le souverain se porte très bien et qu’il signerait déjà vendredi plusieurs arrêtés royaux. Une dizaine de sans-papiers ont également remis à la réception de l’hôpital un bouquet de fleurs pour le Roi.
« Ces derniers jours, nous avons beaucoup parlé avec l’informateur Reynders et témoigné sur la situation difficile que vivent de nombreuses personnes. Nous espérons que l’informateur et le souverain sont à l’écoute des plus défavorisés de la société », a expliqué Oscar Flores du collectif « Coordination pour la régularisation ».