NAMUR Comment se porte le prêt jeunes en Région wallonne en cette période où l’immobilier coûte cher ? Bien, si on en croit les chiffres des demandes des jeunes. Pour rappel, le prêt jeunes donnent des facilités aux jeunes pour entrer en possession d’un logement.
« Chacun des emprunteurs doit avoir moins de 35 ans à la date de signature de l’acte de prêt  » , souligne-t-on à l’administration wallonne.
Voici les derniers chiffres en la matière : Il y a eu 6.182 demandes pour un prêt jeunes., 5.284 dossiers ont été acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 24.316.000 €.

Aider plus notamment les jeunes où les maisons coûtent chers

D’autres chiffres intéressants touchent le logement wallon particulier :

Assurance contre la perte de revenus : 4.693 dossiers ont été introduits. 3.374 acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 4.678.000 €

Primes à la construction : 175 dossiers ont été introduits. 62 acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 500.000 €

Primes à l’acquisition : 297 dossiers ont été introduits. 324 acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 300.000 €

Primes à la restructuration : 75 dossiers ont été introduits. 49 acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 200.000 €

A llocations de déménagement et de loyer : 2.510 dossiers ont été introduits. 1.392 acceptés. Pour l’année 2007, l’estimation du budget est de 8.500.000 €

André Antoine, CDH, veut plus : « Le gouvernement wallon m’a chargé de lui proposer une réforme du secteur du crédit social, à savoir les prêts de la SWCS, la société wallonne du crédit social, et les prêts du Fonds du Logement. Le gouvernement a accepté ma proposition de renforcer l’attractivité des taux d’intérêts de la SWCS et d’harmoniser les taux pratiqués par les deux organismes de crédit social (SWCS et Fonds du logement). Une proposition de réforme des arrêtés aboutira dans les deux prochaines semaines. « Le ministre wallon ne cache pas que « dans le cadre de cette réforme, les valeurs vénales maximales seront revues à la hausse. »

En outre, « des aides spécifiques seront accordées pour les logements situés dans certaines zones, comme les zones à forte pression immobilière et les zones à requalifier. »