BRUXELLES C’est une nouvelle opération nationale de la police fédérale. Et une fois de plus, elle a porté ses fruits. En effet, celle qui a été baptisée Hazeldonk a mené à l’arrestation de pas moins de 414 personnes, toutes en possession de drogue. Deux coffee-shops ont également été fermés à Anvers et à Tongres lors de cette opération. Toute la nuit de samedi à dimanche, 442 agents des polices locales et fédérale ainsi que de la douane étaient à pied d’oeuvre aux quatre coins du pays. Objectif : lutter contre le commerce et le tourisme autour de la drogue.
Au total, 3.534 personnes et 3.235 véhicules ont été contrôlés. Sur les 414 personnes interpellées en possession de drogue, 22 ont été mises à la disposition du parquet.
Parmi les saisies effectuées, les policiers ont pu mettre la main sur 3,236 kg de marijuana, 331 grammes de haschisch, 429 grammes d’héroïne, 1,127 kg de cocaïne, 100 grammes d’amphétamines et 534 grammes de champignons hallucinogènes. Plus alarmant encore, les policiers ont fait la découverte de 20 armes prohibées lors de cette opération, principalement des couteaux. 840 euros ont également été saisis.

Dans les deux coffee shops fermés à Anvers, les agents ont retrouvé 24 grammes d’héroïne, 38 grammes de cocaïne et 816 grammes de poudre de mélange et 50 grammes de speed. À Liège, les policiers ont collaboré avec une Joint Hit Team néerlandaise (brigade volante antidrogue). Trois Français ont ainsi pu être arrêtés et mis à la disposition du parquet. Un Belge, en possession de 1,2 kg de cannabis, qui se trouvait à bord d’un train venant d’Amsterdam, a également été arrêté par la Police des Chemins de Fer. Dernière prise que nous relations déjà dans nos éditions de ce lundi.
Enfin, à noter que tous ces contrôles ont eu lieu à Anvers, Turnhout, dans le Limbourg, à Liège, à Termonde, à Arlon, Neufchâteau mais également dans les Brabants flamand et wallon, à la côte et sur plusieurs grands axes de circulation du pays. Des contrôles ont également été effectués dans les pays voisins par les services policiers et douaniers. D’autres opérations du genre sont prévues.

Nawal Bensalem

Trois quarts des conducteurs pas en ordre

47 procès-verbaux dressés en une nuit pour 65 véhicules contrôlés. C’est énorme et pourtant bien réel. La sécurité routière, c’est sûr, est loin d’être la préoccupation de la majorité. Pour contrer ce fléau, la police de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles a organisé une fois de plus sa grande opération de contrôle de véhicules. Celle-ci s’est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi, autour de la porte de Ninove ainsi que dans la rue de Witte de Haelen. Au total, 65 véhicules ont été contrôlés. 14 conducteurs ont été soumis à un alcootest ou un test de stupéfiants. Quatre conducteurs se trouvaient sous l’influence de la boisson, ce qui n’a pas semblé les déranger. Deux autres conducteurs étaient quant à eux sous l’influence de stupéfiants, l’un de cannabis, l’autre de speed. La police a procédé à quatre retraits de permis au total.
Pas moins de onze procès-verbaux ont été dressés pour stupéfiants, recel et port d’armes prohibées. 36 autres P.-V. ont été établis pour des infractions au code de la route. Cinq véhicules ont dû être dépannés sur le champ, faute d’assurance en ordre. Et enfin, deux personnes signalées à rechercher ont été arrêtées grâce à ces contrôles. Polbru annonce déjà que d’autres opérations similaires auront lieu dans les prochains jours.