BRUXELLES La première grande manifestation en faveur du climat, organisée en Belgique, a attiré samedi à Bruxelles quelque 3.000 personnes, selon la police.
L’action était menée à l’initiative de la Coalition Climat, un mouvement composé d’une septantaine d’organisations sociétales et environnementales. Les manifestants réclament aux autorités politiques belges et internationales un programme ambitieux de lutte contre les changements climatiques.La marche a démarré à la gare du Midi en direction du Mont des Arts. Y ont participé des délégations des trois grands syndicats et des membres des partis politiques Groen! , Ecolo et Spirit. La plus importante partie du cortège était néanmoins composée d’organisations tiers-mondistes et environnementales comme Oxfam et Greenpeace.
Par cette action, les manifestants veulent donner un double signal, a indiqué le porte-parole Tom Cornu.
« D’une part, nous souhaitons attirer le plus de monde possible dans les rues pour clairement montrer aux autorités politiques belges que la population se soucie du problème climatique. Ces manifestants prennent leurs responsabilités, c’est à leur tour à présent. D’autre part, nous espérons que les personnes qui n’ont pas participé recevront le message qu’elles aussi peuvent faire quelque chose au problème du climat, en apportant leur petite pierre », a-t-il expliqué.
Ce n’est pas un hasard si la première grande marche pour le climat se déroule en même temps que la conférence internationale sur le climat à Bali, en Indonésie. « C’est là que les lignes de force du successeur au traité de Kyoto seront dressées », a poursuivi M. Cornu.
« Nous espérons un programme ambitieux comprenant davantage de justice. A présent, les pays industrialisés doivent réduire leurs émissions de CO2 de 50 pc d’ici 2050 mais nous estimons que cela devrait être de 80 pc. Ce sont les pays industrialisés qui ont créé ce problème, à eux de trouver une solution », a-t-il ajouté.
Les organisateurs de la manifestation espéraient attirer 5.000 personnes à Bruxelles. Ils expliquent ce nombre inférieur aux attentes par le mauvais temps et le mouvement de grève dans les chemins de fer.
La marche pour le climat devait se clôturer samedi soir par un concert au Cirque Royal.