La bonne santé de l’e-commerce français se confirme sur le premier semestre 2007. Selon le dernier bilan (*) de la Fédération des entreprises de vente à distance (Fevad), les ventes sur internet ont progressé de 38 % en valeur au cours de cette période. Au total, elles ont généré 7,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé, soit deux tiers des revenus réalisés par les cybermarchands en 2006 (12 milliards d’euros).
La Fevad prévoit que les ventes en ligne franchiront le cap des 16 milliards d’euros en 2007 pour représenter près de 4 % du commerce de détail.

Pour expliquer ces bonnes performances, Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, indique à ZDNet.fr que « la première raison est l’augmentation du nombre de cyberacheteurs qui a atteint les 19 millions au deuxième trimestre, soit 22 % de plus qu’en 2006 sur la même période ». « Par ailleurs, le montant des transactions est plus élevé : 90 euros contre 88 euros en 2006. Enfin, la croissance est dopée par la multiplication et la diversification de l’offre. »

La Fevad constate en effet un bond de 60 % d’entreprises ayant développé un site marchand. Au total, elle estime à près de 30 000, le nombre de sites d’e-commerce actifs à la fin juin 2007.

Un quart des internautes achètent à l’étranger

Dans le domaine de l’offre, l’électronique grand public et les biens culturels sont désormais complétés par d’autres secteurs, dont l’habillement. « Près d’un internaute sur deux s’habille désormais sur le Net », poursuit Marc Lolivier. Concrètement, 48 % des internautes interrogés dans le panel représentatif de la Fevad indiquent avoir acheté au moins un produit d’habillement durant les six derniers mois.

Tout n’est cependant pas positif pour les e-commerçants français. Au cours du semestre écoulé, 25 % des internautes ont réalisé des achats sur des sites étrangers. « Nous préfèrerions bien entendu que ces achats soient réalisés sur des sites français. Mais c’est aussi une caractéristique de la vente en ligne, qui est un commerce soumis à une très forte concurrence internationale. »